Action street art Paris

Pour la première fois, les membres d’Abalance ont concrétisé leur volonté de joindre le street art et leur jeu vidéo. Cela s’est passé à Paris, avec nulle autre logique nécessaire que celle de l’énergie candide et insolente qui les habite. A noter qu’aucun artiste n’a été blessé ni aucune œuvre existante recouverte tout au long de cette action…

Je fais la connaissance depuis quelques semaines de cette joyeuse équipe, emmenée par Lucien, et je dois dire que je reste surpris à chaque mouvement ou presque.

Pour cette fois-ci, l’escapade s’est accompagnée d’une autre « face », d’une expérience menant à la réflexion, y compris pour Bertil, le principal protagoniste de cette histoire. Mais j’y reviendrai plus tard.

Ainsi, il y a une quinzaine de jours, j’ai assisté à la réception des impressions d’illustrations du jeu WENT.AI ; douze grandes (2m x 2m) et des plus petites (40cm x 40cm). Présents à ce moment-là et très satisfaits par le rendu des affiches Valentin, Gaël et Bertil ont vite réalisé que les conditions étaient réunies pour l’action qui allait avoir lieu quelques jours plus tard, du côté matériel du moins.

Car il restait à trouver les bonnes personnes pour accompagner cette démarche sur place ; en effet, on ne s’improvise pas street artist en une semaine, qui plus est dans une ville aussi vaste que Paris, d’autant plus que la maréchaussée locale est habituée à intervenir pour ce genre d’actions.

Aussi, après quelques essais parmi les réseaux des différents membres d’Abalance, Mandril a déniché la perle rare, Adrien. 

Bertil et sa mère, Corinne, sont donc partis à Paris, mélangeant vacances et street art – découvert pour les deux lors d’un voyage commun à Berlin en 2005 – prêts à rencontrer sur place ledit Adrien.

Après s’être rencontrés lundi et convenu que l’« opération collage d’affiches » pourrait bien se réaliser avec lui le vendredi suivant, Bertil a tourné dans Paris toute la semaine afin de trouver des quartiers intéressants, des murs où les affiches auraient un impact visuel percutant. Aussi, le jour J à 13 heures lorsqu’ils se sont retrouvés, nos artistes étaient prêts ; le matériel nécessaire avait été acheté, la colle était préparée, et eux aussi. Ils s’en sont donc allés. De jour.

Dans un premier temps, le Quartier du Marais a servi de terrain d’entraînement, avec deux affiches initiales qui sont à ce jour d’ailleurs toujours en place. Un caméraman de la RTS a alors rejoint nos deux colleurs d’affiches afin de saisir des images qui pourront peut-être servir plus tard…

Par la suite, le quartier fut largement tapissé et l’on est passé du côté du Pont du Trocadéro. Les tuyaux du Palais de Beaubourg, la Tour Eiffel, les quartiers de la Concorde et de l’Elysée entre autres ont également habillé les superbes photos du jeu, prises en majeure partie par la mère de Bertil.

Grâce à cette organisation et toutes ces collaborations, aucun moment « chaud » n’est à déplorer, si ce n’est un petit sprint lorsque l’on pense que l’on peut se mettre à titiller les couloirs du métro parisien sans provoquer de réaction. Par contre, les plafonds des métros non-équipés de caméras…

Et les photos visibles sur la page Facebook d’Abalance parlent d’elles-mêmes ; cette équipée a fait un travail incroyable ! Outre les spots emblématiques ou insolites qu’ils ont trouvés et couverts, lesdites photos illustrent également cette période particulière ; en effet, très peu de touristes présents à cette période de l’année et tant de gens masqués, quoi de plus typique en 2020 ? L’intérêt de passantes et passants, intrigués par les affiches et photographiant celles-ci, ou alors l’indifférence de personnes vivant leur train-train quotidien parisien sont également illustrés par ces superbes photos.

Encore quelques données : cette action représente 48 mètres carrés d’affiches collées (papier haute qualité), 81 kilomètres à pied parcourus par Bertil, dont 21 kilomètres et 9 heures de travail le jour J avec Adrien.

Pour un profane en art comme moi, le point de vue sur cette action de Lucien, artiste créant des installations et des performances, est une invitation à la réflexion. En effet, comme il le dit, ce n’est pas l’esthétique, la qualité graphique des captures d’une partie de WENT.AI qui incarne la partie artistique de l’action. Ce sont l’action, l’installation, la performance elles-mêmes. Telles des boussoles, les affiches se répètent dans Paris, quasi-identiques, symboles d’errance dans la ville. L’originalité tient également dans le fait que l’idée est aussi d’avoir un impact publicitaire, sans toutefois proposer de message, et ce pour un jeu qui n’existe pas encore !

Bertil a également vécu une réflexion intérieure durant cette expérience. Ayant déjà souvent organisé ou participé à toutes sortes de projets de communication insolites, souvent poétiques et artistiques, comme la connexion et la coordination de cinq personnes talentueuses autour de la première exposition « Didoulet » en 2019, Bertil a senti que l’art devait faire partie de sa vie, de son fonctionnement intime. Or, il ne savait pas comment intégrer cet outil à sa vie actuelle, et ce voyage lui a apporté quelques pistes. En effet, il s’est mis à réfléchir à sa compréhension de son travail de connecteur, à la définition de ce terme, à vouloir la rendre intelligible pour lui et pour les autres, et a prévu de le coucher par écrit et partager, ce qui pourra certainement intéresser et inspirer d’autres (futur-e-s) connecteurs et connectrices. Affaire à suivre… 

L’équipe d’Abalance est très satisfaite du résultat et plus que motivée à continuer à allier art, jeu vidéo et intelligence artificielle dans une démarche esthétique mais également philosophique, ouvrant la discussion sur l’avenir et l’interconnexion de ces éléments, de l’humain et de ses créations caractéristiques : l’art et la machine.

Acheter de l’art pour soutenir l’innovation?

12 petites affiches (40cm x 40cm) limitées, numérotées, réalisées et signées par Lucien Jeanprêtre, plasticien et CEO d’Abalance SA. Hyperlink >> https://abalance.ch/Acheter-de-l-art-pour-soutenir-l-innovation

Galerie photos d’Abalance sur Facebook:
https://www.facebook.com/media/set/?vanity=abalance.ch&set=a.183530343124014

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :