Haikus du manque

Aiguë est la plaie Écarlate le flux soyeux Les yeux voient si loin   Grisante est l’ivresse Le reflet faible est odieux Comme une pute freelance   L’amateurisme a son charme L’arène nous pardonne Et l’adrénaline   Psys académiques Vérités toutes théoriques Que vas-tu m’apprendre ?   Cioran et les putes Vadrouillent sans trottoir Dans 3Lire la suite « Haikus du manque »

Pour la première fois, les membres d’Abalance ont concrétisé leur volonté de joindre le street art et leur jeu vidéo. Cela s’est passé à Paris, avec nulle autre logique nécessaire que celle de l’énergie candide et insolente qui les habite. A noter qu’aucun artiste n’a été blessé ni aucune œuvre existante recouverte tout au longLire la suite

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer